Tuyau bouffe du jour : la viande vieillie dans la chambre froide de la nouvelle Boucherie Lawrence (5237 Saint-Laurent (514) 277-8880). Appartenant à la même équipe que le Restaurant Lawrence, cette nouvelle boucherie fait appel à des producteurs aux alentours de Montréal qui n’utilisent pas d’antibiotique et d’hormone de croissance et dont plusieurs suivent des normes bios (même s’ils ne sont pas certifiés comme tel). Certaines pièces de viande sont vieillies dans leur frigo pendant 30 jours avant d’être vendues. Pourquoi est-ce une bonne chose ?

Tout bœuf doit être vieilli. Un bifteck prélevé sur une bête fraî­chement abattue a le goût et la tendreté d’une semelle bouillie. Quand la viande vieillit, des enzymes en décomposent les fibres musculaires, ce qui lui donne sa tendreté. Plus le bœuf vieil­lit, plus il s’attendrit (jusqu’à un mois environ, après quoi l’ef­fet devient négligeable) Tiré de l’article d’enRoute Il faut savoir vieillir (à sec).

Sinon, j’ai aussi mangé leur saucisse déli (un peu fumée, goûte ce que devaient être les premières saucisses à hot-dog avant d’être industrialisées). Beaucoup aimé aussi leur yogourt crémeux (6 % m.g.) et bien acidulé.

[nggallery id=342]

 

La blogueuse Mayssam Samaha a mangé leur sandwich et a beaucoup aimé (au moment de mon passage matinal, il n’y en avait pas encore) à lire sur Will Travel For Food.