Sept chefs, sept services, sept pays. C’était le thème du 18e Gala des Grands Grands chefs du Fairmont Le Manoir Richelieu (181 rue Richelieu, La Malbaie, (418) 665-3703). Évidemment, cela était une référence au G7 qui s’est déroulé au Manoir en juin dernier. D’ailleurs, les vins qui nous ont été servis pendant la soirée étaient les mêmes que ceux offerts aux dignitaires. Et oui, Trump, Merkel et Trudeau ont dégusté du Osoyoos Larose et du Charlevoyou rosé pendant leurs discussions.

20181027_192405

Invitée à y assister pour une deuxième fois, c’est toujours pour moi une belle façon de rencontrer les producteurs de la région et voir la créativité des chefs invités.

 

20181026_195023

Tartare de sangliers aux baies et oeufs de cailles des Voilières de Baie-Saint-Paul servi pendant le Grand Marché.

 

La fin de semaine débute le vendredi soir avec le Grand Marché, un cocktail dînatoire avec des stations des différents artisans-producteurs de la région. Safran, chevreau, fromage, champignons, céleri-rave, tout est préparé sous forme de bouchées de façon à ce que l’on puisse goûter les produits une fois cuisinés.

 

20181026_202741

Intriguant et délicieux: poire de bouvillon Galloway en carpaccio (Ferme de l’Oiseau bleu) et hareng fumé

 

Une belle chance aussi de discuter avec les producteurs charlevoisiens de leur travail et nouveautés (le propriétaire des Viandes biologiques de Charlevoix me disait que suite au feu, ils ont rénové les bâtiments et le public pourra éventuellement observer le local de maternité des porcelets.)

 

20181026_195404

tagliatelle de mangue avec lavande Azalée

 

Le Gala des chefs se déroule le samedi soir. Le chef du Manoir, Pierre-Laurence Valton-Simard, accueille dans sa cuisine des chefs invités afin de faire un repas à plusieurs mains. Cette année, il y avait :

 

(L’an dernier il y avait une femme cheffe, on espère que cela sera le cas l’an prochain).

 

20181027_210134

Plat de Francis Wolf du Manoir Hovey inspiré d’un lobster roll américain (avec du safran de Safran Nordique)

 

C’est vraiment agréable de voir la camaraderie de tous ces chefs. De voir comment ils s’entraident toute la soirée, que cela soit « leur » service ou non. Pour l’occasion, il y a aussi plusieurs étudiants de différentes écoles de cuisine qui mettent l’épaule à la roue. Ce qui fait que pour les 200 convives, il y a 50 personnes en cuisine + 25 sur le plancher. Grand service!

 

gala etudiants

Les aspirants chefs dressant les assiettes en arrière-scène.

 

Chacun des chefs devait s’inspirer d’un des pays du G7 et mettre dans son plat un produit de Charlevoix. Bravo aux complices de la Chasse-Galerie qui ont su créer un plat original avec le fromage 1608 et une tarte à l’oignon réinventée. Idem pour Olivier Perret du Sofitel qui a cuisiné des champignons de Paris avec du café !

 

20181027_213109

Carpaccio de champignons, crème de cèpes et émulsion de café du chef Olivier Perret (Sofitel Montréal)

 

Il y a quelque chose de très confo aussi dans cet événement : nous sommes à l’hôtel, relax et à la fin de la soirée, pas besoin de conduire pour se rendre à son lit!

L’an prochain le Manoir fêtera ses 120 ans. On espère leur 19e édition toute aussi réussie.

Pour voir l’édition de l’an dernier

GaladesGrandsChefs2017 from Go-Xplore.com on Vimeo.

 

Sur la photo principale: les légumes des fermes: Jardin du centre et Bordée des corneilles. Ce tuyau bouffe a été écrit à la suite d’une invitation du Fairmont Le Manoir Richelieu.