La 14e édition de Montréal en lumière débute la semaine prochaine. Comme nous accueillerons des chefs de Buenos Aires, je voulais vous donner plus d’information à propos de l’Argentine (histoire que vous sembliez très connaisseurs lorsque le serveur vous parlera de chimichurri ou de dulce de leche !)

D’abord, Buenos Aires est une des villes les plus vibrantes, sensuelles, colorées qu’il m’ait été permis de voir. Les gens prennent le temps de manger, danser. Et les Argentins (autant hommes que femmes) sont magnifiques.

[nggallery id=85]

 

Pour en savoir un peu plus sur les spécialités culinaires de l’Argentine, je vous suggère de lire cet article et pour un portrait de la cuisine argentine, celui-là. L’élément principal qui compose les assiettes est la viande. J’ai écrit un billet de blogue sur les fameuses parrillas.

Je vous invite aussi à lire le résumé de mon Jour 1 à Buenos Aires et Jour 2 à Buenos Aires.

[nggallery id=88]

 

Le peuple argentin est issu principalement de l’immigration et quand j’étais là-bas, cela me fascinait d’essayer de deviner quelles étaient les origines des gens. Si vous avez envie de faire l’exercice, j’ai fait un billet de blogue là-dessus. (J’y donne aussi des conseils, si après Montréal en lumière, vous avez envie de vous y rendre !)

En terminant, mardi prochain, juste avant le début du festival, on présentera en grande première nord-américaine, le film Les Saveurs du Palais. Les acteurs seront présents et les critiques sont bonnes. Il reste encore des places ! (Faut appeler chez Admission pour réserver 1 855-790-1245) Voici la bande-annonce:

 

Vous vous demandez pourquoi je vous parle de Montréal en lumière ? Lisez ceci !