Il y a un an, un coup de fil.

« Bonjour, nous écrivons un livre sur 150 femmes qui ont changé la gastronomie au Québec. Nous aimerions dresser un portrait de vous dans le dernier chapitre (« avenir ) pour votre façon de parler de gastronomie dans les médias sociaux. »

J’ai raccroché le téléphone et me suis mise à pleurer. C’est comme si tout ce que je faisais depuis 4 ans prenant forme. Comme si l’on reconnaissait en même temps mes compétences dans les 2 sphères de ma vie qui ne sont pas toujours facile à marier.

Le livre Femmes engagées à nourrir le Québec (Les Éditions GID) est maintenant sur les tablettes. Un véritable travail de recherche historique a été accompli par les deux auteurs Rose-Hélène Coulombe et Michel Jutras. De l’important legs des communautés religieuses à la nutritionniste Hélène Laurendeau, on y retrouve certaines femmes bien connues (Jehane Benoît et autres), mais les biographies mentionnent principalement des pionnières qui ont travaillé dans l’ombre et ont fait avancer notre cuisine. Trois éléments communs ont guidé les choix de ces 150 défricheuses qui représentent toute la chaîne alimentaire: persévérance, croyance en ce qu’elles faisaient et partage du savoir-faire.

C’est sans complaisance que je vous en parle ici. J’étais juste très touchée.

Le texte me décrivant avec ma recette familliale de crêpes à la française

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le livre est disponible en librairie dès aujourd’hui. Pour en savoir plus, l’émission Bien dans son assiette a fait une entrevue avec les auteurs.

 

Photo de groupe lors du lancement avec les auteurs à l'avant-plan