Bonne nouvelle ! Je suis la porte-parole cet été de la campagne Unis grâce à la nourriture de la marque Whirlpool Canada. Un récent sondage commandé par Whirlpool Canada révèle que près de la moitié des Québécois affirment qu’un bon quartier est celui où tout le monde se connaît, mais seuls 32 % d’entre eux entretiennent des liens avec leurs voisins. Et c’est là que la foodie entre en scène : la nourriture peut nous lier à nos voisins!

Il n’a pas de meilleure façon que de se réunir autour de la table. Autant pour la personne qui a mis tout son amour à cuisiner que pour ceux qui sont reconnaissants de recevoir cette abondance.

 

partage 2

Photo tirée du site: www.alphr.com

 

Voici quelques exemples pour entrer en contact avec son voisinage :

 

Faire connaissance en toute simplicité : Si vous avez déménagé récemment pourquoi ne pas vous présenter aux nouveaux venus avec un petit plat fait maison pour les accueillir dans leur nouveau quartier? Ce peut être aussi simple qu’une tarte ou un pot de sauce tomate.

 

Donner au suivant : En cette période de l’année, nos jardins débordent. Si un voisin vous offre de la menthe fraîchement cueillie de son potager, pourquoi ne pas lui rendre la pareille en lui offrant une salade de fruits garnie de sa menthe? C’est souvent les cadeaux spontanés qui sont les plus appréciés.

 

Partager ses plaisirs coupables : Vous aimez faire un gâteau, mais tout un, c’est trop pour vous? Voici la solution : offrez quelques parts à votre voisin. Fera deux heureuses et moins de calories pour chacune (truc de gourmande)

 

Voici quelques autres constats intéressants du sondage :

  • Quarante-trois pour cent (43 %) des répondants affirment que la préparation d’un repas donne souvent lieu aux conversations les plus intéressantes. (Assurément! Je mentionnais l’importance de cuisiner dans mon billet pour Châtelaine Les 10 commandements de la foodie)
  • Bien que quatre Québécois sur dix disent connaître à peine leurs voisins (42 %), 39 % aimeraient mieux les connaître. Il me semble qu’il est temps que l’on se parle, non?

 

J’ai aussi écrit un texte pour Châtelaine, Un voisinage uni grâce à la nourriture. Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter pour voir les entrevues que je donnerai. Joignez‑vous à la conversation avec le mot‑clic #EveryDayCare.

 

Crédit photo: CNW Group