Partie à la découverte de Charleston pour quelques jours, j’ai vraiment aimé cette ville de la Caroline du Sud. Visiblement, je ne suis pas la seule puisque Conde Nast place Charleston ville n.1 à visiter aux États-Unis depuis quatre ans. Voici le résumé de ma première journée. (À noter que dans mon billet Résumé des tuyaux bouffe de Charleston, j’y présente une Google Maps à imprimer avec toutes mes adresses).

Premier arrêt qui a donné le ton au reste du séjour, le Café The Daily (652 B. King Street
Charleston, )
Petit frère du restaurant Butcher and Bee, on y sert de bons cafés et une cuisine sudiste avec quelques touches du Moyen-Orient. Comme si les Hipsters rencontraient Ottolenghi.

Café mocha avec tahini, miam!

Café mocha avec tahini, miam!

Beau clin d'oeil, l'hôtesse qui prend la commande a l'âge d'être la mère (la grand-mère?) du reste des employés.

Beau clin d’oeil, l’hôtesse qui prend la commande a l’âge d’être la mère (la grand-mère?) du reste des employés.

 

Arrêt n.2 avec une autre bande de Hipsters, Artisan Meat (33 Spring St, Charleston) où l’on fait sur place une dizaine (d’excellentes) charcuteries. On peut manger sandwichs et salades avec lesdites charcuteries. Ouvert pour le lunch, on offre aussi entre 15h et 17h des spéciaux alcools et charcuteries. Parfait si vous avez un petit creux pendant l’après-midi.

artisan meat 3

Plateau de charcuteries à partager. Meilleure que la mortadelle que j’ai mangé en Italie..

artisan meat 1

Sandwich à la porchetta et mac&cheese

Leur frigo avec toutes charcuteries

Leur frigo avec toutes charcuteries

 

Arrêt ensuite chez Jeni’s (501 King St, Charleston), une crèmerie qui a vu le jour en Ohio et qui sème à tous les vents ses très bonnes glaces. Saveurs originales, belle onctuosité, c’est un arrêt obligatoire dans une ville où le thermomètre peut exploser.

Chez Jeni's: parfum de bourbon et pacanes salées

Chez Jeni’s: parfum de bourbon et pacanes salées

Pas une fan de yogourt glacé (tellement souvent déçue), celui-là est exceptionel

Pas une fan de yogourt glacé (tellement souvent déçue), celui au citron et bleuets est exceptionnel

 

J’ai aussi jetté un coup d’œil à la terrasse du Kudu Coffe and Crafted Beer ( 4 Vanderhorst St, Charleston) qui propose café et bière et j’ai bien eu envie d’y faire une pause, mais la petite chose qui m’accompagnait dans sa poussette ne voyait pas les choses du même œil…

 

Le classique Hanks

Le classique Hank’s

 

Pour souper, nous nous sommes rendus dans une des institutions de fruits de mer de la ville, Hank’s (10 Hayne St, Charleston). La vieille déco, les serveurs en veston, le menu classique m’ont fait penser à tous ces restaurants historiques de La Nouvelle-Orléans. Ici la cuisine française (allo une soupe à la crème et au crabe) se mélange à la friture, bien présente dans le sud des États-Unis. (Sur la photo principale: Le Southern Fried Seafood n.1 : mérou, crevettes, frites de patates douces (tout cela frit) avec salade de choux)

 

À lire aussi: Charleston, jour 2