Gelinaz shuffle, c’est la grande soirée échangiste des chefs. Près d’une quarantaine des meilleurs chefs de la planète occupent les fourneaux d’une autre cuisine que la leur, l’espace d’une soirée. La particularité de l’événement c’est que l’on s’inscrit 2 mois à l’avance et que l’on sait seulement à la dernière minute qui est le chef invité.

Le 9 juillet, je suis donc partie en direction du restaurant Chez St-Pierre. La chef Colombe St-Pierre était la seule canadienne à participer à cette loterie. (Malheureusement trop peu connue, manger sa cuisine est une magnifique expérience). Dans ce grand échange, elle s’est retrouvée à la barre du Spritmuseum en Suède. René Redzepi lui était à Bangkok pendant que le chef de Mission Chinese (New York) occupait l’établissement de Copenhague.

C’est donc avec beaucoup d’excitation que j’ai fait la route. Il ne faut pas bouder son plaisir : le mystère et toute la spéculation sur ce ballet de chefs sont une grande partie de la joie de ce repas (et sur Twitter alimente tout le buzz)

20150709_203550~2

Finalement, c’était Inaki Aizpitarte, le chef du Châteaubriand qui était aux commandes. Je dois dire qu’en l’apprenant j’étais un peu déçue puisque je suis allée au Chateaubriand en 2012 et donc que je connaissais déjà ce chef (vous pouvez lire mon billet : Commander un magnum de Vouette et Sorbée au Chateaubriand). Mais j’avais gardé de très bons souvenirs de ma soirée parisienne.

Cela a été un repas très aérien, en légèreté, axé sur les légumes. (Le chroniqueur techno Sylvain Grand’Maison était aussi sur place. Vous pouvez consulter son album photos FB.)

Champignons et mousse de foie de volaille

Champignons et mousse de foie de volaille

Un social story a été crée pour tout le Gelinaz est en ligne.

C’est un rendez-vous pour l’an prochain !

Merci à Tourisme Bas-Saint-Laurent qui m’a offert une nuitée à la charmante Auberge des Îles.