Journée à la découverte des environs de Saint-Jean. D’abord un petit-déj dans la capitale chez Rocket, très sympa boulangerie-café-épicerie qui a ouvert l’an passé dans un ancien magasin général. Leurs croissants n’ont rien à envier à ceux de Montréal. Passage aussi au marché public du samedi matin.

Départ ensuite pour la première entreprise vinicole à être établie à Terre-Neuve : Rodrigue’s Winery (près de Whitebourne). Histoire complètement flyée d’un Tanzanien dentiste marié à une Française qui fait du vin à partir de bleuets et de petits fruits depuis une dizaine d’années. Installés dans un ancien hôpital de campagne, ils ont une usine avec des millions de dollars en équipement.

Passage ensuite à Harbour Grace chez G&D Farms Blueberries, une bleuetière détenue par un couple qui possède 85 acres couvertes de bleuets biologiques. Le propriétaire qui est géologue de métier trouve qu’une bleuetière sauvage est à mi-chemin en l’agriculture et la foresterie. Semblerait que les bleuets de Terre-Neuve sont ceux qui possèdent le plus d’antioxydants…

Terminé la journée à Carbonear, au mignon comme tout B&B,  Sophia’s. Carbonear est en fait une des plus vieilles villes de Terre-Neuve et son nom est d’origine française « Charbonnier ». Sûrement un lien à faire avec la morue charbonnière…. Le coup de cœur bouffe de la soirée est assurément le pouding au pain au Screech, une marque de rhum fait à Terre-Neuve. Heureusement, on ne m’a pas fait subir l’initiation du Screeching In

[nggallery id=36]

Ce billet fait suite à une invitation de Newfoundland and Labrador Tourism et Restaurant Association of Newfoundland and Labrador.