Rarement un restaurant aura fait autant jaser. Quand L’Atelier de Joël Robuchon (1 Avenue du Casino, Montréal, (514) 392-2781) au Casino de Montréal m’a invitée, je me suis dit qu’il était temps que je m’y attable.

 

atelier robluchon montreal 5

Le foie gras de canard cuit au torchon, canneberges épicées, pain de campagne toasté.

 

Assise au bar devant la grande cuisine ouverte, j’ai observé toute la soirée la brigade d’une quinzaine de personne. Éric Gonzalez (auparavant l’Auberge Saint-Gabriel) dirige calmement ce grand ballet. Fascinant de voir la tâche de chacun, il y a même un cuisinier dédié uniquement à la purée de pommes de terre (un grand classique de Robuchon).

 

atelier robluchon montreal

 

Évidemment, nous sommes dans une cuisine française assez classique (allô foie gras), mais l’un des plats les surprenants était le tartare de betteraves où la mousse de wasabi était froide, donc étonnante en bouche. Je me suis dit que si j’y retournais, j’essayerais probablement leur menu dégustation végétarien.

 

20171220_210745

Suprême rôti de canard laqué de coriandre torréfiée à la sève d’érable et fruits d’automne

 

Les plats se sont suivis, tous plus beaux les uns que les autres. Chaque siège au bar est placé sous un spot. Donne envie de tout prendre en photo… Assurément, le « degré d’instagrammabilité » (devenu presque un incontournable pour les restaurateurs) est grand.

 

atelier robluchon montreal 3

 

La corbeille à pain est magnifique. L’un des serveurs m’expliquait que le pain est d’une importance capitale pour Robuchon et qu’ils l’ont longtemps travaillé avant qu’ils obtiennent l’approbation de grand chef.

 

atelier robluchon montreal 6

Le cerf de Boileau et foie gras en une interprétation « Rossini » à l’élixir de canneberges

 

Si certains contestent les millions investis dans ce restaurant et l’idée d’avoir choisi un chef étranger, (et certaines questions sont bien légitimes), il demeure que ce restaurant offre une expérience qu’on trouve difficilement ailleurs à Montréal : pour la qualité de ce qui est dans l’assiette (côté technique), la présentation, la rigueur du détail pendant toute l’expérience. Et détails, il y a! J’ai vu deux membres de la bridage – pendant au moins 40 minutes – essuyer avec une lingette imbibée d’un produit, les assiettes fraîchement lavées pour enlever les moindres résidus de savon qui auraient pu altérer le goût des plats. Pas certaine qu’il y ait beaucoup d’autres restaurants qui font cela à Montréal.

 

20171220_210856_HDR

Les fameuses pommes de terre. Je comprends pourquoi elles sont reconnues: beurre, beurre, beurre.

 

Évidemment, toutes cette petites attentions ont un prix. Les plats principaux à la carte sont entre 42$ et 95$ et les menus dégustations débutent à 150$ (sans alcool). Mais si votre budget le permet et que vous avez envie de célébrer, c’est une expérience à vivre. Après tout, certains dépensent cet argent en 20 minutes au casino. À mon avis, avec montant, vaut mieux en faire profiter ses papilles gustatives pendant deux heures!

 

plat 2

Crabe des neiges avec celeri-rave à l’aigre-doux

 

Ce billet a été écrit à a la suite d’une invitation du Casino de Montréal.