Tuyau bouffe du jour : le saumon mariné du restaurant Strand près d’Oslo. Ce saumon mariné avait une texture ferme qui fondait tranquillement en bouche. Il était relevé avec des touches de vinaigrette moutarde/estragon, des minicubes de pommes vertes et la mâche donnait le zing final. Des miettes grillées de pain noir de seigle ajoutaient le côté croquant. Absolument réussi. Un des deux chefs propriétaires, Tom Victor Gausdal a gagné le Bocuse d’argent 2005 et son livre de cuisine a aussi remporté le prix Best Cookbook in the World 2006 du Gourmand World Cookbook Awards.

[nggallery id=118]

 

Longue entrevue avec Stian Floer, le deuxième chef. Leur histoire est belle. Amis depuis l’école maternelle, à 10 ans ils s’amusaient déjà à faire des recettes de gâteaux ensemble. Ils ont ensuite étudiés ensemble à la même école de cuisine et fondés, quelques années plus tard, une compagnie de traiteur. Il y a deux ans, ils ont ouvert ce magnifique restaurant, dans un lieu champêtre, le long du fjord. C’est aussi une mignonne boulangerie.

Selon Stian, la cuisine norvégienne comment à changer, mais il reste encore du chemin à faire pour que le public ait accès à de bons produits. À la question « qu’est-ce que la cuisine norvégienne? », sa réponse est immédiate : « le poisson et fruits de mer ». Malheureusement, il n’existe aucune poissonnerie (après vérification il y en aurait 5 à Oslo, mais bon si c’est leur aliment principal c’est peu pour une ville de 600 000 habitants). Les gens doivent acheter ces produits dans les supermarchés. Idem pour les fromages. D’ailleurs, j’étais contente de lui parler de jalsberg (le seul fromage norvégien que je connaisse) il me fait la moue en me répondant « it’s a little bite boring ». Il rêve d’un marché où les petits producteurs pourraient venir vendre leurs produits.

La sous-chef du restaurant travaille sur une émission de télé qui s’appelle quelque chose comme « Nourriture en zone de guerre ». Chaque émission propose des face-à-face, devant un repas, avec des représentants de peuple en guerre (Israéliens-Palestieniens, etc). En mangeant, ils parlent de leur différence, culture, etc. Je trouve cela génial. Il n’y a bien que le pays qui remet le Prix Nobel de la paix pour penser à de tel concept télé. Vivement qu’un diffuseur québécois achète les droits.

Les deux proprios du Strand restaurant ouvriront cet été une brasserie au centre d’Oslo qui s’appellera probablement Smalhans.

Comme je n’ai pas passé toute ma journée chez Strand, voici un résumé en photo des endroits visités

[nggallery id=119]

 

Ce billet est écrit à la suite d’une invitation de VisitOslo.