Visite recemment de « deux petits frères de ». Le Pastel (124 Rue McGill, Montréal, 514 395-9015) dans le Vieux-Montréal de l’équipe du Fantôme et Le Petit Mousso (1023 Ontario Est, Montréal, (438) 384-7410), adjacent au restaurant Mousso. Intéressant de voir comment ces deux chefs (Jason Morris et Antonin Mousseau-Rivard) qui ont obtenu beaucoup de notoriété et de critiques élogieuses avec leur premier restaurant ouvrent un second établissement. Il y a une belle continuité dans les deux endroits.

20180628_130017

Beaucoup aimé m’asseoir au bar du Pastel, très large ce qui laisse plus de place aux conversations intimes. Au centre la cuisine toute ouverte, au fond l’autre partie de la salle à manger.

 

Pastel 2

Gnocchetti du Pastel

 

D’abord Pastel  sur McGill, dans un espace rectangulaire qui ressemble à chez Graziella par sa configuration (cuisine au centre, mur de pierres, salle à manger à l’avant et arrière). Ici, Jason Morris poursuit le travail du Fantôme en présentant des plats qui détonnent. Les gnocchettis verts que j’ai mangés sont un bon exemple de la signature de Jason Morris. C’est un plat frais, vert qui goûte chlorophylle et BAM, il casse l’équilibre en mettant de la truffe noire au centre.  Ce chef aime nous surprendre où l’on ne l’attend pas.

petit mousso 3

Dessert surprenant au sarrasin du Petit Mousso avec miel et tagètes

petite mousso 1

Plats de crevettes nordiques avec des fines tranches de navet cru. Quelle bonne idée. Ajoute texture et côté poivré-piquant.

 

Belle constance aussi au Petit Mousso qui propose aux clients de manger des petits plats alors que son grand frère dans la pièce d’à côté, Le Mousso n’offre que le menu dégustation. Là aussi, la signature d’Antonin Mousseau persiste. Magnifiques assiettes en couleur, en mix de saveurs, d’ingrédients méconnus (tagètes, collagène de porcelet). Mousseau voulait ouvrir cet endroit pour que les gens viennent manger un ou deux plats, boirent un verre de vin avant ou après un spectacle. Opération réussie !

 

mousso meuble

Gros coup de coeur pour ce meuble avec une oeuvre de Jean-Paul Mousseau (le grand-père d’Antonin) dans la salle rénovée du Mousso. (Désolée la photo ne rend pas justice, mais c’est magnifique sur place)