Tuyau bouffe du jour: je suis revenue transportée de ma soirée au nouveau restaurant italien Osteria Venti (je vous en parlerai davantage prochainement). Parmi tout ce que j’ai mangé – qui méritait souvent plusieurs étoiles – leur plateau de charcuterie maison est exceptionnel. Le ciccioli était mémorable, la mousse de foie de volaille tellement crémeuse qui fondait en bouche, la porchetta di testa savoureuse et grasse, et la mortadelle goûtait bon la pistache fraîche. Il n’y a que les saucisses que j’ai trouvé bonnes sans plus. Servi en petite (11 $) ou grande portion (18$) si vous êtes amateurs de charcuterie cela vaut le détour.

 

Voici l’article complet sur mon passage chez Osteria Venti