La croisière gastronomique du Ponant se terminant à Copenhague, je me suis dit : « pourquoi ne pas aller découvrir se qui se trame en Norvège ? Je suis à côté ! » J’ai donc passé quatre jours à Oslo, cette ville de blondeur et d’immigrants, de poissons et de droits de l’homme. À l’image de sa voisine danoise, j’avais imaginé les menus pleins de petits producteurs et de spécialités régionales. Mais comme au Québec, les choses changent tranquillement en Norvège. Par contre, la nouvelle génération de chefs n’a plus envie de servir des asperges de la Pologne. Elle les remplace par des plantes sauvages. Une destination qui changera probablement beaucoup d’ici les 5 prochaines années.

Voici le résumé de ce que j’ai publié:

Pour en savoir plus, j’ai écrit un article Que mange-t-on en Norvège ? Si vous passez par Oslo, voici un autre article sur Quoi faire pendant 24h à Oslo. J’ai aussi parlé de mon périple pendant une quinzaine de minutes à l’émission La Nuit qui bat (débute à 14:14)

 

Ce voyage a fait suite à une invitation de Visit Oslo.