Tuyau bouffe du jour : les Royal Canadian Monday au Pastaga (6389 Saint-Laurent (514) 742-6389). Le chef Martin Juneau a voyagé beaucoup au Canada pour des raisons professionnelles ces dernières années et il a réalisé, avec raison, que l’on parlait peu des chefs du ROC (Rest Of Canada) au Québec. Il invite donc, un lundi par mois, les Montréalais à découvrir de grands noms canadiens dans sa cuisine. Tout cela sans avoir à prendre le train ou l’avion !

Pour la première édition en décembre, c’était Marc Lépine du restaurant L’Atelier à Ottawa. Lepine flirte un peu avec la cuisine moléculaire, il était très accessible et est venu en salle à plusieurs reprises.

[nggallery id=259]

 

Lundi prochain (18 février) c’est Jeremy Charles du restaurant Raymond’s à Saint-Jean (Terre-Neuve) qui sera aux fourneaux. Rares sont les occasions d’aller à Terre-Neuve, c’est donc une chance unique de pouvoir goûter les assiettes de celui qui a gagné la mention du Meilleur nouveau restaurant au Canada en 2011 selon le magazine enRoute.

Lors de mon passage dans cette province atlantique en septembre 2011, je l’avais interviewé; voici ce que j’avais écrit à son propos dans un article pour Canoe.

Le chef de la jeune trentaine est de ceux qui ont transformé la gastronomie de Terre-Neuve. En 2007, le restaurant Atlantica dirigé à l’époque par Jeremy Charles a été nommé meilleur nouveau restaurant canadien selon la prestigieuse liste du magazine enRoute. C’était une première pour un établissement de la province. Cette année, Charles a gagné la seconde place au Canadian Culinary Championships derrière Martin Juneau, chef du Newtown à Montréal.

Comme ses compatriotes, le cuisinier a quitté l’île pour apprendre son métier. Notamment à Montréal où il a été pendant quatre ans aux fourneaux du défunt Méditérannéo avec Claude Pelletier (maintenant chez Le Club Chasse et Pêche) Michel Ross (Mas Cuisine) et Marc-André Royal (Le St-Urbain).

«Je suis excité d’être de retour à la maison dans ce moment charnière. Mon nouveau restaurant (Raymond’s) est plein tous les soirs. Ce que je veux, c’est revenir à mes racines et servir un menu composé de produits locaux simples et frais» confie l’acteur-clé de cette révolution.

Conclusion: allez-y !

 Sur la photo principale, la salle à manger de chez Raymond’s à Saint-Jean.