Thierry Rautureau est assurément un chef sympathique.

-« Bonjour M. Rautureau, je suis la blogueuse de MONTRÉAL EN LUMIÈRE »

-« Vous faites quoi? » (en me signifiant qu’il n’a pas compris)

-« Blogueuse pour MONTRÉAL EN LUMIÈRE »

-« Ah, bien on s’embrasse alors et mon nom Twitter est @thechefinthehat »

Boom. On aime cela : non seulement il est sympa, mais en plus il a un compte Twitter! L’homme au chapeau (il porte toujours un fedora) sera au restaurant Les Cons Servent pour deux soirs. Celui qui a remporté le James Beard Foundation Award for Best Chef in the Northwest (1998) et dirige aujourd’hui Rovers et Luc a assurément plus de bagout que les autres chefs de Seattle que j’ai rencontrés (doit être ses origines françaises…). « Je déteste quand je vais au restaurant et que l’on me sert juste un morceau de viande, que le goût soit monochromatique. Moi, quand je cuisine, je superpose les arômes! » Voilà, c’est dit!

Entrevue avec le Thierry Rautureau

Première fois à Montréal ? Oui

La première chose que vous avez mangée en arrivant à Montréal ? Je suis allé à La Fabrique pour le repas de Nicolas Danauguilhem.

Un aspect méconnu de la cuisine de Seattle ? Les pilliers de la cuisine de Seattle sont : produits locaux, saisonniers et durables. Il y a beaucoup d’argent, mais les gens ne veulent pas que cela ce soit fancy avec les nappes blanches. Ils ne veulent pas être coincés et mettre une cravate pour aller au restaurant.

Une bonne adresse là-bas ? Dinette, ils font des tartines fantastiques.

Votre aliment préféré pour cuisiner ? En général, le poisson. Mais j’aime bien aussi les légumes. Cela fait 25 ans que je sers tous les soirs un menu végétarien 5 services.

Qu’est-ce qui vous a étonné de la cuisine de votre chef hôte ? La capacité à laquelle l’équipe roule dans une cuisine si petite.

En quoi votre restaurant est-il semblable/différent du restaurant hôte ? Luc est un resto de quartier un peu comme Les Cons Servent, mais il y a un bar avec 14 places d’où l’on peut observer ce qui se passe en cuisine.

Quel plat croyez-vous sera le succès de la soirée ? L’oeuf brouillé en amuse-bouche. Je le remets dans sa coquille et je rajoute crème fraîche et caviar par-dessus.

Une technique particulière que vous utiliserez pour concocter votre repas ? Mon repas sera un crescendo. On commence léger et je finis avec un gâteau au chocolat !

Quelle est selon vous la tendance gastronomique pour 2012 ? Très bon, pas cher et sans façon.

 

Entrevue avec David Monette, le chef au restaurant Les Cons Servent

Qu’est-ce qui vous intrigue dans la cuisine Seattle ? Je ne la connaissais pas beaucoup, mais j’ai lu avant de recevoir le chef. C’est vraiment un homme d’expérience et c’est stimulant d’être à ses côtés

La demande farfelue que le chef invité a faite ? Un coupe-œuf (egg popper). Je n’en avais pas dans la cuisine et j’ai dû en acheter un. M’a coûté un gros 4 $ ! (Voir les photos pour l’accessoire en question)

Ce que vous ferez pendant la soirée ? Je serai aux fourneaux pour seconder Thierry et superviser l’équipe.

Pourquoi doit-on venir manger chez vous ? Pour découvrir un grand chef avec le standard des Cons Servent.

[nggallery id=78]

 

Coup de chapeau avec Thierry Rautureau est au restaurant Les Cons Servent le 23 et 24 février. Pour réservation (514) 523-8999