MONTRÉAL EN LUMIÈRE (MEL) s’est terminé il y a deux jours et je récupère lentement de ce long marathon de  10 jours. (voir photo principale: mon guide qui a bravé toutes les tempêtes avec moi!) Beaucoup de contenu, de rencontres et de belles découvertes gastronomiques. Comme vous aimez bien les palmarès, voici mon top 10 de ce que j’ai préféré lors de cette 13e édition de MEL. (L’ordre n’a pas vraiment d’importance. Dois-je vraiment choisir à ce point ?? )

 

 

1. La projection du film Ratatouille au Cinéma Excentris. La salle où je vois habituellement des films allemands sous-titrés est vide de ses fauteuils confortables et est remplie d’enfants complètement absorbés. Ils mangent les plats que l’on voit dans le film en même temps qu’ils apparaissent à l’écran. Magique.

 

 

 

 

 

2. Petite explication sur l’utilisation de limes séchées par Matthew Dillon de Seattle au chef du Pullman Guillaume Sparks et ses cuisiniers. Transmission de connaissances. Touchant.

 

 

 

3. Les bières servies à L’Auberge Saint-Gabriel lors du repas accords mets-bières.

 

 

 

4. Nico Regout Marcolini, fondatrice de la Maison Pierre Marconi et experte invitée lors de la conférence sensorielle Matière à chocolat. Une mine d’information sur le chocolat. Sur cette diapo, le changement de consommation du chocolat depuis les années 70.

 

 

5. La beauté des assiettes du chef Antonin Mousseau-Rivard servies au Contemporain.

 

 

 

 

6. La comédienne Chantal Fontaine en pleine animation lors de la Nuit Blanche sur la terrasse de son restaurant Accords. Certains peuvent penser qu’avoir un restaurant pour un artiste est un joli passe-temps. Ce n’est pas le cas de Chantal. Elle est véritablement impliquée.

 

 

7. Découvert lors de la Soirée chefs et fromages d’ici : du Bleu d’Élizabeth avec des copeaux de chocolat = mariage réussi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8. Les sandwichs vendus par le F Bar et Brasserie T ! lors de la Nuit Blanche. Petit goût de bouffe de rue que l’on aimerait à longueur d’année…

 

 

 

 

 

9. Les gnocchis du Buonanotte. Ils sont faits à la main par le père (80 ans) du propriétaire chaque semaine. Fondent dans la bouche comme du beurre. Exceptionnels. Sur la photo, le chef invité de Seattle Ethan Stowell les tient dans sa main.

 

 

 

 

 

10. L’audace du chef de Bruxelles Nicolas Darnauguilhem. Il est arrivé une semaine avant ses dîners à La Fabrique, sans recette ni menu. Il s’est laissé guidé au gré des rencontres pour découvrir certains produits de notre terroir (seigle d’automne, berce laineuse) et les a cuisinés alors que la plupart des chefs québécois ne connaissent même pas leur existence!

 

 

 

Ce fût vraiment une expérience extraordinaire. À l’an prochain!