Select Page
Nouveaux restaurants à Québec en 2018

Nouveaux restaurants à Québec en 2018

Je suis allée à Québec très rapidement en octobre pour découvrir cette abondance de nouveaux restaurants. Ça bouge beaucoup et bien dans la capitale. Avant de partir, je m’étais fait une liste avec tous les nouveaux restaurants (ouverts dans la dernière année) à essayer. Il y en avait tellement que j’ai créé une carte Google.

 

 

20181025_121238

Délicieuses croquettes de millet du bistro L’Orygine

 

Premier arrêt dans l’édifice de l’équipe de La Tanière. Situé dans le Vieux-Québec, leur restaurant phare n’est pas encore ouvert (je crois qu’il sera au sous-sol). Il y a par contre déjà au rez-de-chaussée le bistro L’Orygine (36 Rue Saint-Pierre, (418) 872-4386) et le bar laitier/pâtisserie Kermess. J’étais là pour le lunch et je recommande chaleureusement cette cuisine de la cheffe Sabrina Lemay qui se qualifie « d’organique ». Des plats où les légumes prennent beaucoup de place, savoureuse. Un lieu lumineux. La cheffe vient d’ailleurs de remporter le premier prix Stéphanie Bois-Houde, qui encourage la relève féminine dans la région de Québec.

 

20181025_124039

Le comptoir de Kermess

 

Je dois dire que le Kermess a aussi retenu mon attention. Où ailleurs dans la province peut-on commander une garniture de lichen ou de riz sauvage sur notre sundae? C’est vraiment pousser l’idée de notre terroir jusque dans les desserts glacés.  Beaucoup aimé les parfums de glace de tagète et de mélilot (deux plantes herbacées) et leur bâtonnet glacé à l’argousier. Si vous êtes amateur de crème glacée, ce lieu est vraiment unique.

 

Capture d’écran 2018-12-16 à 14.52.29

Comptoir Chez Boulay (photo prise sur Instagram)

 

Je suis passée rapido au Comptoir Boréal Chez Boulay (42 Côte du Palais, 418) 380-8237).  Ce petit espace avec quelques tables est une bonne alternative à Chez Paillard pas trop loin. On peut déjeuner ou casser la croûte le midi avec salades et sandwichs pour emporter. Bons desserts aux saveurs boréales.

 

Capture d’écran 2018-12-16 à 14.56.38

La salle à manger du Monastère des Augustines (photo prise sur Booking.com)

 

Le Monastère des Augustines (77 Rue des Remparts, (418) 694-1639) était l’endroit où se déroulait le Colloque sur l’identité culinaire québécoise auquel j’assistais. Ce magnifique hôtel (qui se qualifie de havre de santé) offre aussi des repas pour les clients qui n’y dorment pas. Au cœur du Vieux-Québec, la rénovation de ce lieu si inspirant a été magnifiquement faite. Faut que j’y retourne.

 

20181025_183323

La salle à manger avec cuisine centrale au Arvi

 

Finalement, je suis passée au Arvi (519 3e Avenue, (581) 742-4202). À ma connaissance, c’est le premier restaurant à Québec, qui à l’instar du Mousso montréalais, offre uniquement un menu multiservices fixe. C’est donc un 5 services en formule végétarienne ou non pour 70$. Ici on démocratise la cuisine : au centre de la pièce, trois îlots où s’affairent chefs et cuisiniers. On peut donc les voir en pleine action. Pas de serveurs attitrés, ce sont eux qui servent les plats. Derrière les fourneaux Julien Masia (qui était auparavant au Bistro B avec François Blais aussi partenaire dans l’affaire). Dans les assiettes, une cuisine précise, savoureuse. Mon palais se souvient encore du poireau avec coriandre et jaune d’œuf ou du délicieux dashi avec ail noir et œufs de caille.

 

20181025_193941

Le poireau du Arvi

 

 

Je suis restée à Québec que pour 36h et comme vous pouvez le voir sur ma carte, il me reste toujours à essayer le Tora-Ya Ramen, le Torii Izakaya, Gaël Vidricaire pâtisserie, Luzz.. Bref, faudra que j’y retourne pour plus longtemps!

 

20181025_201634

Le dashi oeufs de caille du Arvi

Gala des Grands Chefs 2018 du Fairmont Le Manoir Richelieu

Gala des Grands Chefs 2018 du Fairmont Le Manoir Richelieu

Sept chefs, sept services, sept pays. C’était le thème du 18e Gala des Grands Grands chefs du Fairmont Le Manoir Richelieu (181 rue Richelieu, La Malbaie, (418) 665-3703). Évidemment, cela était une référence au G7 qui s’est déroulé au Manoir en juin dernier. D’ailleurs, les vins qui nous ont été servis pendant la soirée étaient les mêmes que ceux offerts aux dignitaires. Et oui, Trump, Merkel et Trudeau ont dégusté du Osoyoos Larose et du Charlevoyou rosé pendant leurs discussions.

20181027_192405

Invitée à y assister pour une deuxième fois, c’est toujours pour moi une belle façon de rencontrer les producteurs de la région et voir la créativité des chefs invités.

 

20181026_195023

Tartare de sangliers aux baies et oeufs de cailles des Voilières de Baie-Saint-Paul servi pendant le Grand Marché.

 

La fin de semaine débute le vendredi soir avec le Grand Marché, un cocktail dînatoire avec des stations des différents artisans-producteurs de la région. Safran, chevreau, fromage, champignons, céleri-rave, tout est préparé sous forme de bouchées de façon à ce que l’on puisse goûter les produits une fois cuisinés.

 

20181026_202741

Intriguant et délicieux: poire de bouvillon Galloway en carpaccio (Ferme de l’Oiseau bleu) et hareng fumé

 

Une belle chance aussi de discuter avec les producteurs charlevoisiens de leur travail et nouveautés (le propriétaire des Viandes biologiques de Charlevoix me disait que suite au feu, ils ont rénové les bâtiments et le public pourra éventuellement observer le local de maternité des porcelets.)

 

20181026_195404

tagliatelle de mangue avec lavande Azalée

 

Le Gala des chefs se déroule le samedi soir. Le chef du Manoir, Pierre-Laurence Valton-Simard, accueille dans sa cuisine des chefs invités afin de faire un repas à plusieurs mains. Cette année, il y avait :

 

(L’an dernier il y avait une femme cheffe, on espère que cela sera le cas l’an prochain).

 

20181027_210134

Plat de Francis Wolf du Manoir Hovey inspiré d’un lobster roll américain (avec du safran de Safran Nordique)

 

C’est vraiment agréable de voir la camaraderie de tous ces chefs. De voir comment ils s’entraident toute la soirée, que cela soit « leur » service ou non. Pour l’occasion, il y a aussi plusieurs étudiants de différentes écoles de cuisine qui mettent l’épaule à la roue. Ce qui fait que pour les 200 convives, il y a 50 personnes en cuisine + 25 sur le plancher. Grand service!

 

gala etudiants

Les aspirants chefs dressant les assiettes en arrière-scène.

 

Chacun des chefs devait s’inspirer d’un des pays du G7 et mettre dans son plat un produit de Charlevoix. Bravo aux complices de la Chasse-Galerie qui ont su créer un plat original avec le fromage 1608 et une tarte à l’oignon réinventée. Idem pour Olivier Perret du Sofitel qui a cuisiné des champignons de Paris avec du café !

 

20181027_213109

Carpaccio de champignons, crème de cèpes et émulsion de café du chef Olivier Perret (Sofitel Montréal)

 

Il y a quelque chose de très confo aussi dans cet événement : nous sommes à l’hôtel, relax et à la fin de la soirée, pas besoin de conduire pour se rendre à son lit!

L’an prochain le Manoir fêtera ses 120 ans. On espère leur 19e édition toute aussi réussie.

Pour voir l’édition de l’an dernier

GaladesGrandsChefs2017 from Go-Xplore.com on Vimeo.

 

Sur la photo principale: les légumes des fermes: Jardin du centre et Bordée des corneilles. Ce tuyau bouffe a été écrit à la suite d’une invitation du Fairmont Le Manoir Richelieu.

 

Chez Tao, Fin gourmet et O’ravito: 3 restaurants à Québec

Chez Tao, Fin gourmet et O’ravito: 3 restaurants à Québec

Je suis allée récemment à Québec et j’ai découvert quelques adresses: un nouveau restaurant asiatique, une pizzéria et un café pour le brunch ou les cyclistes. Les voici :

20180222_191538

Chez Tao: rouleaux de printemps délicieux avec sauce maison (rare!)

Chez Tao

104 rue Saint-Vallier Ouest, Québec (418) 204-1850

Sur St-Vallier, ce nouveau venu a déjà bien le vent dans les voiles. À 18h, le jeudi soir où j’y suis allée c’était déjà archiplein. À la fois bar-cocktails-cuisine asiatique, on y trouve surtout des gens dans la vingtaine et jeunes trentenaires qui veulent à la fois boire et manger quelques petits plats comme des banh mi et rouleaux impériaux. Cela se veut une cuisine de bouffe de rue, principalement vietnamienne, mais avec quelques plats thaïs et chinois. Tout est fait maison et savoureux. Parfait si on a envie d’ambiance.

 

20180222_190345

Chez Tao: salade de papaye verte

 

Fornarina

1 Rue Saint-Jean, Québec, (418) 522-4118

 

20180223_115311

Pour manger une bonne pointe de pizza. Rares sont les pizzerias dignes de ce nom qui vendent des pizzas à la pointe et non juste entières (autant à Québec qu’à Montréal). Pari réussi pour ce couple d’immigrants italiens des Marches qui ont dignement reproduit l’expérience d’une vraie pizzeria italienne. Pas de chichi ici : 1,50$ pour une pointe de margherita et 2$ pour les autres. On mange sur un coin de tabouret avec une petite salade en accompagnement et un tiramisu pour dessert. C’est rapide, bon, économique cela nous sustente. Sur le menu, une curiosité : la pizza avec des frites. Je n’ai pas trouvé cela particulièrement intéressant, mais certains curieux voudront y goûter.

 

Fin gourmet

774 Rue Raoul-Jobin, Ville de Québec (418) 682-5849

20180223_183459

Bar rayé, rilettes de moëlle, rösti de pommes de terre, pois verts et radis

J’ai découvert ce restaurant dans le billet d’Allison Van Rassel sur ses 10 coups de cœur gastronomiques en 2017. En fait, le Fin gourmet existe depuis 21 ans, mais situé dans une partie résidentielle du quartier St-Sauveur, c’est un secret bien gardé! Le serveur me disait que 90-95% des clients viennent du quartier. C’est une Charlevoisienne qui a ouvert cette cuisine où les produits de sa région natale sont à l’honneur. Si Allison avait bien aimé son expérience pour le brunch, j’ai tout autant aimé mon souper. Magnifiques présentations, assiettes gourmandes, nous sommes ici en présence de plats copieux, bien balancés et bien gras. (le chef est un ancien de Le Moine Échanson) Délicieux! (et oui, c’est ok de dire que c’est bon le gras!).

 

20180223_174110

Une partie de la salle à manger du fin gourmet

 

Je voyais aussi sur leur site que l’on peut commander des boîtes à lunch par téléphone. Peut être chouette quand les journées chaudes reviendront.

 

O’Ravito

2560 Chemin du Fleuve, Saint-Romuald (418) 903-5511

20180224_120006

Tablée de chez O’Ravito

 

De l’autre côté du fleuve, à St-Romuald existe un café-relais pour les cyclistes et autres affamés. Ouvert il y a quelques années par Odette Boulay, celle-ci est la mère de Ann-Rika Martin. La grande gagnante de l’Émission Les Chefs a concocté le menu qui propose principalement des déjeûner et des sandwichs ouverts. Si vous enfourchez votre vélo c’est un bel endroit pour une pause gourmande ou un smoothie.

 

20180224_114028

O’Ravito

 

Cabane à sucre à la Microbrasserie Brouërie Sutton

Cabane à sucre à la Microbrasserie Brouërie Sutton

Tuyau bouffe du jour : le menu POPUP Cabane à sucre présenté pour deux fins de semaine à la Microbrasserie Brouërie Sutton (27 Rue Principale Sud, Sutton, 450 538-0005). Pour l’occasion, la salle à manger été transformée en mode « cabane à sucre » avec du carreauté, des tables en bois et des contenants de sirop d’érable devant les assiettes. Dehors on y sert la tire sur neige et on peut même faire un tour de calèche si la météo le permet.

 

20180225_112552

Endives, jambon, sauce mornay au fromage de l’Île-aux-Grues

20180225_112613

Délicieuse saucisse maison avec un cresson craquant pour casser tout ce sucre/gras/miammiam

 

Au menu du chef Emmanuel Langevin (auparavant au Taverne Dominium et Cabane du Pied de cochon), plusieurs items intéressants. Il y a évidemment beaucoup de plats sucrés, mais aussi quelques salés comme les endives-jambon-sauce mornay ou l’omelette poireaux-fromage. Bien aimé l’échine de porc braisé cuit avec la bière Porter Iroquois et les spätzles maison.

20180225_115151

L’échiné de porc avec pommes de terres et légumes racines rôtis.

 

Le plateau de desserts est varié avec ses quatre desserts. Un gros plus pour le nougat glacé aux noix qui nous donne l’impression de nous « rafraîchir » après autant de bombance.

 

20180225_122932

Beignets de pommes, nougat glacé aux noix, guimauve à l’érable avec quart-quarts

 

Comme nous sommes dans une microbrasserie, la bière est évidemment à l’honneur autant dans les plats que dans les verres. Pour 12$ supplémentaires (le menu est 35$) vous avez droit trois verres de bières brassés pour l’occasion. Aussi, le soir il y a des musiciens traditionnels pour brasser la baraque.

20180225_115314

Spätzles et schnitzels

 

Puisque c’est un « popup », le menu sera servi une dernière fois la fin de semaine prochaine (vendredi 2 mars 19h et le samedi et dimanche à 11h, 14h, 16h et 19h). Bonne cabane!

 

Ce tuyau bouffe a été rédigé à la suite d’une invitation de la Brouërie.

 

 

KitchenAid en solde chez La Baie

KitchenAid en solde chez La Baie

Bonne nouvelle! J’ai été engagée pour être la « voix » des Aubaines du jour de La Baie. Pour cette campagne mettant à l’honneur des blogueuses, j’ai enregistré les publicités radio annonçant les aubaines se déroulant jusqu’au 23 décembre. Ces Aubaines du jour proposent des rabais substantiels dans plusieurs rayons en magasin pour un jour seulement. Évidemment, je m’occupe des ventes dans la section cuisine. Et il y a des méga-aubaines à faire!

 

La Baie

En studio pendant l’enregistrement des publicités radio.

 

Et cela commence aujourd’hui avec l’un des appareils que j’utilise le plus dans ma cuisine: un batteur sur socle de KitchenAid. Celui en solde aujourd’hui est le batteur sur socle Professional 600 de KitchenAid. Il est à 399,99$ (donc rabais de 350$ !) et on peut ajouter un rabais postal de 100$. C’est vraiment une aubaine pour cet outil indispensable dans toute bonne cuisine qui se respecte. À noter qu’il existe plusieurs modèles de batteurs sur socle chez KitchenAid. Celui-là est vraiment le haut de gamme. Il me semble que cela ferait un cadeau de Noël ! (Et vous pouvez faire comme moi j’avais fait: l’offrir à vous-même!)

 

PS: Si l’on ne peut pas se déplacer en magasin, les rabais s’appliquent aussi en ligne.  Les autres blogueuses participant à cette campagne sont Lolitta de Fashion is Everywhere et Vanessa de Damask & Dentelle.  Je vous tiendrai au courant des super aubaines à venir sur ma page FB et Twitter.

 

La baie 2

 

 

Bon en sirop à l’Érablière Shefford

Bon en sirop à l’Érablière Shefford

Tuyau bouffe du jour : le nouveau menu de l’Érablière Shefford (275, Chemin Brandrick, Shefford, (450) 777-7128). Il y a trois ans, les propriétaires de cette érablière avaient invité Laurent Godbout à créer leur menu cabane à sucre et cela s’était révélé une expérience vraiment réussie. Ils récidivent cette fois avec la bande montréalaise Les Affamés et encore une fois on est loin de l’ennuyeuse cabane avec des mauvaises patates bouillies. Vive la créativité autour de cette tradition québécoise !

erabliere shefford r

Cela faisait un bon moment que je mangeais que j’ai réalisé que, bien que le pot de sirop d’érable était sur la table, je n’en avais pas mis dans assiette. Pourtant lorsque l’on mange à la cabane à sucre , le but c’est de mettre du sirop partout ! Mais tout ce qui avait été mis sur la table était tellement savoureux et rempli d’acidité que nul besoin de rajouter de l’or blond.

 

erabliere sherfford 4

La salade de papaye verte et radis melon d’eau et, à gauche, tartinade de pois, lardons de canard et carottes marinées.

 

Plusieurs bouchés/plats sont servis en trois actes. D’abord très belle idée de commencer avec une salade de papaye verte et radis alors que l’on va se bourrer la panse. Comme plats principaux, neuf items sont servis. Parfait pour les gourmands comme moi qui veulent tout goûter. Mention spéciale pour l’omelette “étagée” au fromage, au cromesquis façon tourtière, aux légumes légèrement sucrés. Il y a même un jambon d’agneau. Moi qui adore l’agneau, intéressant de le goûter fumé (sur la photo principale).

erabliere shefford 3

5 des plats principaux (ce plateau était prévu pour deux personnes). Ce sont de généreuses portions.

 

Le menu coûte 41$, mais franchement pour ce prix-là c’est bien mieux que dans plusieurs restaurants montréalais… Et apportez vos plats Tupperware pour votre lunch du lendemain.

erabliere shefford - copie

 

Les Affamés, qui ont leur restaurant dans Hochelaga-Maisonneuve, font aussi service traiteur. À garder en tête la prochaine fois que vous voulez que quelqu’un vous fasse des sandwichs pas de croûte..

 

Ce billet a été écrit à la suite d’une invitation de l’Érablière Shefford.