Select Page
Nouveaux restaurants à Québec en 2018

Nouveaux restaurants à Québec en 2018

Je suis allée à Québec très rapidement en octobre pour découvrir cette abondance de nouveaux restaurants. Ça bouge beaucoup et bien dans la capitale. Avant de partir, je m’étais fait une liste avec tous les nouveaux restaurants (ouverts dans la dernière année) à essayer. Il y en avait tellement que j’ai créé une carte Google.

 

 

20181025_121238

Délicieuses croquettes de millet du bistro L’Orygine

 

Premier arrêt dans l’édifice de l’équipe de La Tanière. Situé dans le Vieux-Québec, leur restaurant phare n’est pas encore ouvert (je crois qu’il sera au sous-sol). Il y a par contre déjà au rez-de-chaussée le bistro L’Orygine (36 Rue Saint-Pierre, (418) 872-4386) et le bar laitier/pâtisserie Kermess. J’étais là pour le lunch et je recommande chaleureusement cette cuisine de la cheffe Sabrina Lemay qui se qualifie « d’organique ». Des plats où les légumes prennent beaucoup de place, savoureuse. Un lieu lumineux. La cheffe vient d’ailleurs de remporter le premier prix Stéphanie Bois-Houde, qui encourage la relève féminine dans la région de Québec.

 

20181025_124039

Le comptoir de Kermess

 

Je dois dire que le Kermess a aussi retenu mon attention. Où ailleurs dans la province peut-on commander une garniture de lichen ou de riz sauvage sur notre sundae? C’est vraiment pousser l’idée de notre terroir jusque dans les desserts glacés.  Beaucoup aimé les parfums de glace de tagète et de mélilot (deux plantes herbacées) et leur bâtonnet glacé à l’argousier. Si vous êtes amateur de crème glacée, ce lieu est vraiment unique.

 

Capture d’écran 2018-12-16 à 14.52.29

Comptoir Chez Boulay (photo prise sur Instagram)

 

Je suis passée rapido au Comptoir Boréal Chez Boulay (42 Côte du Palais, 418) 380-8237).  Ce petit espace avec quelques tables est une bonne alternative à Chez Paillard pas trop loin. On peut déjeuner ou casser la croûte le midi avec salades et sandwichs pour emporter. Bons desserts aux saveurs boréales.

 

Capture d’écran 2018-12-16 à 14.56.38

La salle à manger du Monastère des Augustines (photo prise sur Booking.com)

 

Le Monastère des Augustines (77 Rue des Remparts, (418) 694-1639) était l’endroit où se déroulait le Colloque sur l’identité culinaire québécoise auquel j’assistais. Ce magnifique hôtel (qui se qualifie de havre de santé) offre aussi des repas pour les clients qui n’y dorment pas. Au cœur du Vieux-Québec, la rénovation de ce lieu si inspirant a été magnifiquement faite. Faut que j’y retourne.

 

20181025_183323

La salle à manger avec cuisine centrale au Arvi

 

Finalement, je suis passée au Arvi (519 3e Avenue, (581) 742-4202). À ma connaissance, c’est le premier restaurant à Québec, qui à l’instar du Mousso montréalais, offre uniquement un menu multiservices fixe. C’est donc un 5 services en formule végétarienne ou non pour 70$. Ici on démocratise la cuisine : au centre de la pièce, trois îlots où s’affairent chefs et cuisiniers. On peut donc les voir en pleine action. Pas de serveurs attitrés, ce sont eux qui servent les plats. Derrière les fourneaux Julien Masia (qui était auparavant au Bistro B avec François Blais aussi partenaire dans l’affaire). Dans les assiettes, une cuisine précise, savoureuse. Mon palais se souvient encore du poireau avec coriandre et jaune d’œuf ou du délicieux dashi avec ail noir et œufs de caille.

 

20181025_193941

Le poireau du Arvi

 

 

Je suis restée à Québec que pour 36h et comme vous pouvez le voir sur ma carte, il me reste toujours à essayer le Tora-Ya Ramen, le Torii Izakaya, Gaël Vidricaire pâtisserie, Luzz.. Bref, faudra que j’y retourne pour plus longtemps!

 

20181025_201634

Le dashi oeufs de caille du Arvi

Sachère Desserts et sa version du “Deep’N Delicious”

Sachère Desserts et sa version du “Deep’N Delicious”

Tuyau bouffe du jour : le gâteau d’inspiration « Deep’n Delicious de McCain » de la nouvelle  Sachère Desserts (1274 Boul de Maisonneuve E, Montréal, (514) 377-4935). Mamma mia que c’est bon ce dessert quand s’est fait avec du vrai beurre, sans produits industriels. Dense, gras, sucré, tout ce que l’on souhaite d’un gâteau se retrouve dans ce contenant en aluminium.

 

sachere 3 sachere 4

 

La propriétaire et fondatrice de l’endroit, Sonya Sammut, occupait déjà le local depuis plus d’un an et préparait uniquement des desserts pour la restauration. La partie avant de l’endroit était donc fermée au public. Bonne idée d’en avoir fait un petit café où l’on peut venir grignoter une douceur le matin ou en après-midi. Elle peut aussi faire des desserts pour des mariages, événements ou des verrines.  Ce magnifique gâteau coûte 10$ et vous le prenez pour emporter.

 

sachere 6

Le petit coin café à l’avant.

sachere 2

Le gâteau forêt-noir a occupé une place importante dans mon enfance, je n’avais pas le choix, que d’y goûter… même si c’était pour mon petit-déjeûner. Très bon.

 

Café hélico et salade de tomates

Café hélico et salade de tomates

Tuyau bouffe du jour : la salade de tomates du Café Hélico (2009 Avenue de la Salle, Montréal, (514) 543-3543). Ce nouveau venu dans Hochelaga-Maisonneuve est vraiment un bel ajout dans le quartier. Des anciens du Bouillon Bilk font rouler ce café de jour (avec petite terrasse sur LaSalle) et le soir repas complet au restaurant Hélico. On y met de l’avant le café Kittel et des produits fait maison (viennoiseries, sandwichs, desserts), dont le pain naan (voir photo plus bas). C’est joli, simple et bon. M’a donné envie d’y retourner le soir pour m’attabler à la portion restaurant.

 

helico dessert

 

La salade de tomates était servie avec de la féta fouettée (texture intéressante qui fait disparaître le côté parfois caoutchouteux de la féta) et un crumble de croissant. Si cela était bien léger, j’ai quand même aimé le côté rassasiant de l’assiette. À essayer!

 

helico

 

naan bread helico

Très bon naan à l’agneau avec concombres.

 

 

Chez Tao, Fin gourmet et O’ravito: 3 restaurants à Québec

Chez Tao, Fin gourmet et O’ravito: 3 restaurants à Québec

Je suis allée récemment à Québec et j’ai découvert quelques adresses: un nouveau restaurant asiatique, une pizzéria et un café pour le brunch ou les cyclistes. Les voici :

20180222_191538

Chez Tao: rouleaux de printemps délicieux avec sauce maison (rare!)

Chez Tao

104 rue Saint-Vallier Ouest, Québec (418) 204-1850

Sur St-Vallier, ce nouveau venu a déjà bien le vent dans les voiles. À 18h, le jeudi soir où j’y suis allée c’était déjà archiplein. À la fois bar-cocktails-cuisine asiatique, on y trouve surtout des gens dans la vingtaine et jeunes trentenaires qui veulent à la fois boire et manger quelques petits plats comme des banh mi et rouleaux impériaux. Cela se veut une cuisine de bouffe de rue, principalement vietnamienne, mais avec quelques plats thaïs et chinois. Tout est fait maison et savoureux. Parfait si on a envie d’ambiance.

 

20180222_190345

Chez Tao: salade de papaye verte

 

Fornarina

1 Rue Saint-Jean, Québec, (418) 522-4118

 

20180223_115311

Pour manger une bonne pointe de pizza. Rares sont les pizzerias dignes de ce nom qui vendent des pizzas à la pointe et non juste entières (autant à Québec qu’à Montréal). Pari réussi pour ce couple d’immigrants italiens des Marches qui ont dignement reproduit l’expérience d’une vraie pizzeria italienne. Pas de chichi ici : 1,50$ pour une pointe de margherita et 2$ pour les autres. On mange sur un coin de tabouret avec une petite salade en accompagnement et un tiramisu pour dessert. C’est rapide, bon, économique cela nous sustente. Sur le menu, une curiosité : la pizza avec des frites. Je n’ai pas trouvé cela particulièrement intéressant, mais certains curieux voudront y goûter.

 

Fin gourmet

774 Rue Raoul-Jobin, Ville de Québec (418) 682-5849

20180223_183459

Bar rayé, rilettes de moëlle, rösti de pommes de terre, pois verts et radis

J’ai découvert ce restaurant dans le billet d’Allison Van Rassel sur ses 10 coups de cœur gastronomiques en 2017. En fait, le Fin gourmet existe depuis 21 ans, mais situé dans une partie résidentielle du quartier St-Sauveur, c’est un secret bien gardé! Le serveur me disait que 90-95% des clients viennent du quartier. C’est une Charlevoisienne qui a ouvert cette cuisine où les produits de sa région natale sont à l’honneur. Si Allison avait bien aimé son expérience pour le brunch, j’ai tout autant aimé mon souper. Magnifiques présentations, assiettes gourmandes, nous sommes ici en présence de plats copieux, bien balancés et bien gras. (le chef est un ancien de Le Moine Échanson) Délicieux! (et oui, c’est ok de dire que c’est bon le gras!).

 

20180223_174110

Une partie de la salle à manger du fin gourmet

 

Je voyais aussi sur leur site que l’on peut commander des boîtes à lunch par téléphone. Peut être chouette quand les journées chaudes reviendront.

 

O’Ravito

2560 Chemin du Fleuve, Saint-Romuald (418) 903-5511

20180224_120006

Tablée de chez O’Ravito

 

De l’autre côté du fleuve, à St-Romuald existe un café-relais pour les cyclistes et autres affamés. Ouvert il y a quelques années par Odette Boulay, celle-ci est la mère de Ann-Rika Martin. La grande gagnante de l’Émission Les Chefs a concocté le menu qui propose principalement des déjeûner et des sandwichs ouverts. Si vous enfourchez votre vélo c’est un bel endroit pour une pause gourmande ou un smoothie.

 

20180224_114028

O’Ravito

 

Nouveaux tuyaux bouffe pour Kauai

Nouveaux tuyaux bouffe pour Kauai

De retour sur l’île de Kauai (Hawaï) pour une 6e année. Quelques nouveautés se sont rajoutées sur l’île. Les voici :

-D’abord un premier café « troisième vague » s’est installé sur l’île (quand même étrange qu’il y en ait pas eu un autre avant puisqu’Hawaï est réputé sur son café et que l’état le plus proche est la Californie!) Situé sur la partie nord à Kilauea, leTrilogy (4270 Kilauea Rd Suite J), sert le café d’Intelligentsia et plusieurs petits trucs à grignoter (dont des pâtisseries végétaliennes). À noter qu’il y a plusieurs produits (importés) sympas à acheter sur place et que le chocolat chaud/chai est délicieux. Juste à côté, il y a aussi un super studio de yoga.

Tant qu’à être à Kilauea, un arrêt s’impose à Kilauea Bakery (2484 Keneke St). Moi qui ne se suis habituellement pas friande des danoises, les leurs sont très très bonnes.

 

danoise

Miam, des danoises à la goyave de Kilauea Bakery

Pas très loin de là, le Hanalei Bread Co, une super boulangerie qui était auparavant dans le restaurant Baracuda, qui a maintenant son propre local. Le pain au levain est magnifique, mais évidemment au prix hawaïen de 11$ can (mais du pain tranché pas bon à l’épicerie est 9$…) Victime de son succès, armez-vous de patience, la file est parfois bien longue.

 

trilogy bon

 

Aussi, une belle nouveauté à l’autre bout de l’île, le Japonese Grandma’s Cafe (3871 Hanapepe Rd, Hanapepe). Tout petit, attenant à une boutique de vêtements (très jolis), on y mange des sushis, des bols (riz, salade) et de la tempura. Parfait pour un repas léger. Et Hanapepe est un village très mignon.

20171125_165445

Japonese Grandma’s Cafe à Hanapepe

 

20171125_170608

Soba, bouillon, tempura chez Japonese Grandma’s Cafe

 

 

Pour connaître tous mes tuyaux bouffe à Hawaï, il faut lire le billet : Résumé de mes tuyaux bouffe d’Hawaï.

 

 

Marché Artisans, prêt-à-manger Le Fairmont Reine Élizabeth

Marché Artisans, prêt-à-manger Le Fairmont Reine Élizabeth

marche artisans

 

Lors des rénovations majeures au Le Fairmont Reine Élizabeth (l’hôtel a été fermé pendant un an!), les concepteurs ont eu la bonne idée d’intégrer un marché/prêt-à-manger dans la nouvelle mouture de l’hôtel. Ce Marché Artisans (900 René-Lévesque, Montréal, 514-954-2882) se veut à la fois pour les touristes séjournant quelques étages plus haut que pour les Montréalais qui travaillent ou vivent autour. On y retrouve donc une portion épicerie avec produits frais, grande sélection de viandes et une portion prêt-à-manger avec plusieurs options allant du sandwich à l’assiette de rôti de bœuf.

marche artisans 4

Plusieurs options pour emporter pour le lunch

 

Cet espace est une très bonne idée dans notre centre-ville assez ennuyant côté « concepts gastronomiques » et assurément nécessaire dans une ville de foodies comme Montréal. Mon seul petit bémol, j’aurais aimé y voir encore plus de produits québécois. Dans un contexte touristique, cela serait chouette de voir un pan de mur avec des suggestions cadeaux de produits d’ici par exemple.

marche artisans 6

Mais grande sélection de fromages québécois

 

C’est immense et j’espère que les foules accourront rapidement parce qu’il faut beaucoup de ventes pour rouler autant de produits. Allez-y donc faire un tour.

 

marche artisans 8

Le repas que j’ai acheté pour emporter: morue, purée de patates douces et légumes grillés.