Select Page
Bon en sirop à l’Érablière Shefford

Bon en sirop à l’Érablière Shefford

Tuyau bouffe du jour : le nouveau menu de l’Érablière Shefford (275, Chemin Brandrick, Shefford, (450) 777-7128). Il y a trois ans, les propriétaires de cette érablière avaient invité Laurent Godbout à créer leur menu cabane à sucre et cela s’était révélé une expérience vraiment réussie. Ils récidivent cette fois avec la bande montréalaise Les Affamés et encore une fois on est loin de l’ennuyeuse cabane avec des mauvaises patates bouillies. Vive la créativité autour de cette tradition québécoise !

erabliere shefford r

Cela faisait un bon moment que je mangeais que j’ai réalisé que, bien que le pot de sirop d’érable était sur la table, je n’en avais pas mis dans assiette. Pourtant lorsque l’on mange à la cabane à sucre , le but c’est de mettre du sirop partout ! Mais tout ce qui avait été mis sur la table était tellement savoureux et rempli d’acidité que nul besoin de rajouter de l’or blond.

 

erabliere sherfford 4

La salade de papaye verte et radis melon d’eau et, à gauche, tartinade de pois, lardons de canard et carottes marinées.

 

Plusieurs bouchés/plats sont servis en trois actes. D’abord très belle idée de commencer avec une salade de papaye verte et radis alors que l’on va se bourrer la panse. Comme plats principaux, neuf items sont servis. Parfait pour les gourmands comme moi qui veulent tout goûter. Mention spéciale pour l’omelette “étagée” au fromage, au cromesquis façon tourtière, aux légumes légèrement sucrés. Il y a même un jambon d’agneau. Moi qui adore l’agneau, intéressant de le goûter fumé (sur la photo principale).

erabliere shefford 3

5 des plats principaux (ce plateau était prévu pour deux personnes). Ce sont de généreuses portions.

 

Le menu coûte 41$, mais franchement pour ce prix-là c’est bien mieux que dans plusieurs restaurants montréalais… Et apportez vos plats Tupperware pour votre lunch du lendemain.

erabliere shefford - copie

 

Les Affamés, qui ont leur restaurant dans Hochelaga-Maisonneuve, font aussi service traiteur. À garder en tête la prochaine fois que vous voulez que quelqu’un vous fasse des sandwichs pas de croûte..

 

Ce billet a été écrit à la suite d’une invitation de l’Érablière Shefford.

Le sandwich au spaghetti bolognaise de la nouvelle épicerie Sainte-Cécile

Le sandwich au spaghetti bolognaise de la nouvelle épicerie Sainte-Cécile

Tuyau bouffe du jour : le sandwich au spaghetti de la nouvelle Épicerie Sainte-Cécile (232, rue de Castelnau Est, Montréal, 514 271-9888). Oui, c’était début janvier et oui il faisait froid et oui, je n’avais pas d’excuse pour ingérer ce sandwich au spaghetti (allo double féculent! ). Une excuse du type: j’ai fait du ski de fond pendant 4h et je meure de faim). Ben non, je l’ai juste mangé parce que c’était tellement bon. Des échalotes marinées et du chimichurri ajoutent l’acidité et aident à contrer la lourdeur possible de toute la patente. Ça c’est la portion pour manger sur place, mais on peut aussi y acheter du prêt-à-manger d’Adèle Prud’homme qui est traiteur. S’ajoute les super charcuteries de Ségué Lepage du Comptoir Charcuteries et Vins et quelques produits fins.

Message_1483720285029

Les saucissons offrent un rapport qualité-prix imbattable à Montréal.

 

Les deux sandwichs que j’ai mangés m’ont vraiment donné envie d’y revenir pour le brunch. Mais attention, je prédis que les 12 places seront remplies bien rapido. À essayer absolument lors de votre prochaine visite au Marché Jean-Talon.

le bircher muesli du Café Butterblume

le bircher muesli du Café Butterblume

Tuyau bouffe du jour : le bircher muesli du Butterblume (5836 Boul St-Laurent, Montréal, (514) 903-9115). Tous les échos semblaient unanimes, j’avais bien hâte d’essayer ce nouveau café-resto. Le bonheur de trouver un bon bircher muesli à Montréal! Si vous avez suivi mes pérégrinations en Suisse, vous savez combien j’aime ce bol de flocons d’avoine, de yogourt, de noix, de pommes.

cafe butterblume 1

Le chef d’origine allemande Jens Ruoff (auparavant au Bouillon Bilk et Van Horne) en fait un déjeuner parfait. À essayer aussi les tartinades choco-noisette. Gigantesques et impossible de ne pas les terminer.

cafe butterblume 4

Assise au bar pendant une heure, j’ai pu assister à la préparation des plats du midi incluant le pétrissage du pain maison. Intéressant aussi, j’y ai bu le meilleur thé chaï de ma vie (mieux qu’en Inde!). Bref, une belle adresse du Mile End à essayer pour le déj, le lunch ou les brunchs le vendredi + we.

cafe butterblume

Les brunchs Au festin de Babette

Les brunchs Au festin de Babette

Tuyau bouffe du jour : l’assiette de brunch Le Drolet du restaurant Au Festin de Babette (4085 St-Denis, (514) 849-0214). Faisait belle lurette que je n’étais pas entrée dans cette adresse présente sur la rue St-Denis depuis plus de 20 ans. D’ailleurs, je ne sais pas si vous y êtes passés récemment, mais il y a vraiment eu une hécatombe sur cette rue et elle a bien besoin d’amour. Donc quand les proprios m’ont invitée à découvrir les brunchs de leur Festin, je me suis dit qu’il fallait bien les encourager un peu.

20160130_125234~2

Assiette Le Drolet

 

L’encouragement n’est pas nécessaire, la générosité des assiettes vaut le détour. Verrines, pain, confiture, gratin dauphinois, presque impossible de terminer les assiettes. Le Drolet présente deux œufs sauce bénédictine avec saumon fumé, gratin dauphinois, tomate farcie de fromage, fagot d’asperges et verrine. Ouf! (Voir photo ci-haut) Bien aimé aussi la version sucrée avec Le laurier (yogourt avec de la crème (miam) au miel, muesli, 3 mini-crêpes, confitures, oeuf mollet. Photo principale).

20160130_123847-1

Ce lieu qui figure aussi de boutique de produits français semble avoir plusieurs habitués. Même si ce samedi matin, la rue St-Denis était vide, le resto lui était bien plein. À 16,50$ pour ce festin, on comprend pourquoi.

 

Tourte de chou au bacon et champignons d’un Chef à l’érable

Tourte de chou au bacon et champignons d’un Chef à l’érable

Tuyau bouffe du jour : la tourte de chou au bacon et champignons ravigote au vinaigre d’érable d’un Chef à l’érable (à la Scena au Quai Jacques-Cartier dans le Vieux-Port de Montréal). J’avais beaucoup aimé ce repas de Laurent Godbout l’an dernier. Aussi belle expérience cette année. Après plusieurs menus de Cabane à sucre “gastronomiques” derrière la cravate, ce chef continue toujours à réinventer ces mets festifs. Cette tourte était parfaitement bien balancée avec assez d’acidité pour couper le gras et sucre de ce repas cochon. Aussi délicieuse salade de chou frisé (kale), pogos de saucisse (que j’ai aimés, c’est vous dire!) ou macreuse de bœuf braisé. Si vous désirez un esprit du temps des sucres, sans avoir à sortir de Montréal, voici votre cabane !

photo

la chaudrée de pommes de terre au jambon et graines de moutarde

 

J’ai pensé à mettre cette soupe comme tuyau. Cela a été le premier plat qu’on nous a servi et il a obtenu approbation immédiate de toute la table communale.

 

un chef a la canane

Laurent Godbout et sa brigade lors du dressage des bols à soupe.

 

À noter que j’ai dû quitter avant le dessert. Vous pouvez voir ce qui a été servi sur le blogue de Shut Up and Eat.  Ce repas est proposé les vendredis et samedis soirs ainsi que le dimanche à 13h jusqu’au 12 avril. Il en coûte 60$ pour 15 (généreux) plats.

 

Un classique: les oreilles de crisse (ici avec sucre à la crème et persil)

Un classique: les oreilles de crisse (ici avec sucre à la crème et persil)

 

Vous pouvez lire davantage sur Un chef à l’érable lors de mon passage l’an dernier.

 

Salade kale, amandes, raisins secs et délicieuse vinaigrette au babeurre à l'érable

Salade kale, amandes, raisins secs et délicieuse vinaigrette au babeurre à l’érable

 

Ce tuyau bouffe a été écrit à la suite d’une invitation d’Un Chef à l’érable

 

La coca serrano et Manchego du nouveau restaurant Mesón

La coca serrano et Manchego du nouveau restaurant Mesón

Tuyau bouffe du jour : la coca serrano, Manchego et chou frisé du nouveau restaurant Mesón (345 Villeray, Montréal, (514) 439-9089). Les cocas sont des petits pains plats catalans avec une garniture. Bien huilé, cela ressemble à une pizza, mais en plus croquant. Je ne connaissais pas ce plat espagnol et il m’a séduite par sa simplicité à être partagé au début d’un repas.

[nggallery id=479]

 

On attendait avec impatience l’ouverture de Mesón. Avec la même équipe que Tapéo (qui a fêté récemment ses 10 ans), la chef Marie-Fleur St-Pierre ne déçoit pas. Tout ce que j’ai mangé était impeccable (y compris le décadent macaroni au fromage avec 2 fromages espagnols et une truite à donner envie de manger du poisson à ceux qui n’aiment pas. Voir photos). Beaucoup aimé aussi le design et la clientèle, visiblement des alentours, différente du Plateau ou du Vieux-Montréal. Fait 4 jours que c’est ouvert et c’était déjà plein hier soir. Allez-y!  (on y sert aussi les brunchs le week-end avec une saveur espagnole).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Menu tiré de la page Facebook de Mesón)