Select Page
Bouffe Dave Plant Food et Kamehameha : deux nouvelles adresses dans le Village

Bouffe Dave Plant Food et Kamehameha : deux nouvelles adresses dans le Village

Alors qu’elles ne sont pas légion, deux nouvelles adresses rafraîchissantes dans le Village. Parfait pour les résidents du coin et les nombreux employés avoisinants (Radio-Canada ou TVA). D’ailleurs les deux ont été conçues avec des plats pour emporter et pour manger sur place avec quelques tables.

Bouffe dave plant

Bons desserts ou, comme cela ouvre à 7h30, cannelés et muffins pour déjeuner.

Bouffe dave plant 3

Quelques tables au Bouffe Dave Plant Food

 

D’abord Bouffe Dave Plant Food (1206 Boul de Maisonneuve E, Montréal, (438) 862-6619). Un charmant comptoir où l’on retrouve les 3 « S » (salades, soupes, sandwichs) et plusieurs desserts appétissants (biscuit gingembre très moelleux, miam). Le chef Dave Plant (Les 400 Coups, Taverne Dominion) s’est inspiré d’un comptoir d’Ottolenghi à Londres. Beaucoup aimé la salade de chou et le sandwich/focaccia aux lentilles.

 

kamehameha 2

Au Kamehameha, le poke classique (appelé ici Waikiki): thon, edamame, avocat, concombre, radis.

 

kamehameha 4

Mon bol manquait un peu d’assaisonnements. Ce n’est que plus tard que j’ai vu les sauces à notre disposition dans le réfrigérateur. Vous le saurez!

 

Sur Sainte-Catherine, le nouveau venu est le Kamehameha Snack-Bar (1190 Rue Sainte-Catherine E, Montréal, 514 303-0550). Comme son nom l’indique, nous sommes ici à Hawaï (Aloha!). Ceux qui sont aussi proprios du vietnamien Red Tiger, servent principalement des bols de poke (poisson marinés). Chouette déco inspirée des années 80 (par ici le rose et le gris souris). Léger et estival.

 

kamehameha 3

LE vrai plat typique hawaïen: le musubi. Un “sushi” de spam que les autochtones hawaïens mangent pour déjeuner.

Kamehameha

L’espace en long du Kamehameha

 

Sur la photo principale, le comptoir de salades de Bouffe Dave Plant Food.

 

Foodchain et Il Miglio

Foodchain et Il Miglio

Les tuyaux bouffe du jour : la salade d’endive et de poire verte du nouveau Foodchain (1212 Avenue McGill College, Montréal) et les rigatonis à la viande du nouveau Il Miglio (5235 Boul St-Laurent, Montréal). Qu’on en commun ces deux endroits? Ce sont deux grands chefs qui ont ouvert des comptoirs où l’on mange bien pour une fraction du prix de leur « grand restaurant ». Le Foodchain est propriété de Charles-Antoine Crête et Cheryl Jonhson du Montréal Plaza et derrière Il Miglio il y a la bande du Chasse et Pêche et du Serpent.

 

Toutes les salades viennent avec un accompagnement de noix et céréales et une vinaigrette

Toutes les salades du Foodchain viennent avec un accompagnement de noix et céréales et une vinaigrette

 

Le premier offre uniquement de savoureuses salades et des pains du boulanger Jeffrey Finkelstein (Hof Kelsten). En plein centre-ville, il n’y a pas presque pas d’endroits où manger des légumes. C’est plus que bienvenu!

 

il miglio

 

Situé sur Saint-Laurent dans le Mile-End, le Miglio propose de délicieuses pâtes artisanales. Les rigatonis et cannellonis que j’ai goûtés étaient excellents. Il fait peut-être un peu chaud pour manger des lasagnes actuellement, mais dès que septembre se pointera le bout du nez, j’y serai régulièrement.

 

On peut manger sur le pouce aussi dans les deux endroits.

 

20170607_112444

 

Le court menu du Il Miglio. Pas besoin de plus, tout y est.

 

il miglio 2

 

En amour avec le LOV

En amour avec le LOV

Longtemps, très longtemps que j’avais si autant enchantée par un restaurant. Je l’ai même qualifié de parfait! Et oui, je suis en amour avec LOV (464 McGill, Montréal (438) 387-1326). Ce grand espace lumineux est une idée de la chef dynamo Stéphanie Audet avec comme collaborateurs ceux qui possèdent les pizzerias N.900. Voilà la raison du succès : une cheffe qui travaille depuis plusieurs années comme traiteur et qui a affiné ses recettes végétariennes et des partenaires d’affaires qui ont un bon sens du marketing (ils veulent ouvrir éventuellement d’autres succursales/franchises)

restaurant LOV salle

Photo courtoisie du LOV

Oui, on y mange végé, mais tous les commentaires que j’ai eus des carnivores étaient très enthousiastes. C’est une nourriture savoureuse, consistante et colorée. La carte des vins ainsi que toutes les boissons non alcooliques sont intéressantes. Le lieu est magnifique. Quand j’y suis allée un midi c’était plein-plein et pour certains soirs il faut réserver plusieurs jours à l’avance.

restaurant lov 2

Gnocchis de patates douces et sarrasin avec un pesto de chanvre-basilic.

Je vous partage ce billet aujourd’hui parce que je viens d’apprendre que LOV fera des petits… et une deuxième adresse ouvrira prochainement au 1232 de la Montagne. En espérant que la famille peuplera le Québec en entier!

 

restaurant lov

Leur plat “Héro”: tempeh au sésame, poivron, aubergine, rapini, chou napa

 

Sur la photo principale: croquette de quinoa, jacquier, coeur de palmier, celeri-rave, salsa ananas-gingembre, mayo curcuma.

Le tartare de champignons du nouveau Magdalena

Le tartare de champignons du nouveau Magdalena

Tuyau bouffe du jour : le tartare de champignons du nouveau Magdalena (4005 Rue Notre-Dame Ouest, Montréal). La petite soeur du Ludger est en fait un bar à vins qui ne sert que des petits plats végés et qui offre une sélection intéressante de vin nature. Ce tartare de champignons était bien « relevé » avec le yuzu et les graines de coriandre. Bien aimé aussi les choux de Bruxelles frits (photo plus bas).

 

magdalena 4

artichauts, huile de menthe, pecorino.

 

magdalena 1

 

À noter que ce bar est ouvert jusqu’à 3 am (avec musique jazz live le mercredi) et que l’on peut manger jusqu’à 23 h. Clin d’œil à la femme chef en cuisine Monick Gilles et le bien sympa serveur Uriel, passionné de vin nature-biodynamiques.

magdalena 3

Choux de Bruxelles frits, Sriracha

 

Liv, Birona et Les Impertinentes: 3 nouveaux voisins sur St-Laurent

Liv, Birona et Les Impertinentes: 3 nouveaux voisins sur St-Laurent

Surprise ! lors de mon dernier passage sur la Main entre Fairmont et St-Viateur : 3 nouveaux restos-cafés ont ouvert leur portes dans les derniers mois et ma foi, ce sont trois adresses bien intéressantes. (Les bureaux d’Ubisoft et sa horde de travailleurs attirent toujours autant les restaurateurs). Comme je devais luncher, j’ai pris des plats pour emporter dans les trois endroits pour faire ensuite une dégustation à la maison.

Débutons avec le Birona (5417 Boul St-Laurent, Montréal, (438) 386-6228, photo principale), un bar à hummus avec comme spécialité des assiettes avec cette purée aux pois chiches sur laquelle on ajoute différents accompagnements. Sur la photo le « marocain » : bœuf haché, amandes, cannelle. J’ai aussi goûté le « syrien » avec du mouhamara. On les sert avec 2 pains et une salade de chou. Consistant, savoureux et « santé ».

20161121_120107

Jolie idée au Birona: photos de famille d’un des proprios.

 

J’ai traversé la rue pour aller ensuite chez Liv Salades (5350, boul. St-Laurent, Montréal, (514) 903-8330). Comme son nom l’indique, la verdure est à l’honneur ici. Dans le pot (photo ci-dessous), la salade Liv avec bébé épinard, poire, endive, basilic, menthe, edamame, carotte, tomate cerise, brocoli, graines de tournesol et fromage de chèvre. Soutenant, c’était franchement bon. On y offre 9 différentes salades que l’on peut modifier ou en créer une nouvelle au besoin.

20161121_124212

20161121_115415

Joli coin chez Liv

 

Et le petit dernier que j’ai découvert par hasard et où je devrais retourner : Les Impertinentes (5380 St-Laurent, Montréal). Deux sœurs sont propriétaires. L’une gère une école de ballet et l’autre un café où l’on vend jus frais, tartines et bols. Endroit coquet, certaines travaillaient avec leur ordinateur et le biscuit et madeleine que j’ai mangés étaient réussis.

20161121_132412

 

20161121_121328

Le Super Qualité et ses ocras

Le Super Qualité et ses ocras

Tuyau bouffe du jour : les ocras frits du nouveau restaurant Le Super Qualité (1211 rue Bélanger, Montréal, 514-398-0184). À l’instar d’Agrikol qui revisite la cuisine haïtienne ou Red Tiger pour la cuisine vietnamienne, ici on s’attaque (très bien) à la cuisine indienne. Plusieurs petits plats à partager ou des thalis ou burger au poulet très réussis. Le menu annonçait que les ocras aussi « addictif » que des frites, étaient effectivement une réussite! Les ocras me laissent très souvent indifférente par leur texture gélatineuse : et là, cela m’a donné envie de les cuisiner à nouveau.

super-qualite-3

Le thali végé avec un lit de riz lait de coco avec soupe de daikon, purée de lentilles cumin et ragoût de patates

On s’inspire de la cuisine du sud de l’Inde, la musique rock joue à fond la caisse et plusieurs personnes viennent à la portion du comptoir pour « emporter ».

super-qualite-2

Délicieux dabeli avec pain brioché, noix, pommes de terre et surtout la grenade qui éclate sous la dent

 

Attention : pour l’instant le restaurant n’est ouvert que les soirs du jeudi au dimanche.

 

super-qualite