Select Page
La revue Edible

La revue Edible

Tuyau bouffe du jour: les différentes éditions de la revue Edible qui explorent chacune la culture alimentaire locale de 61 villes ou états américains. J’adore cette revue distribuée gratuitement. Le contenu est aussi pertinent pour les résidents que pour les touristes.  Le Canada a deux publications d’Edible: une pour Vancouver + une autre pour Toronto. Ils ont gagné en 2011, le prix de la publication de l’année de la James Beard Fondation.

Voici une partie du contenu d’Edible Manhattan de novembre/décembre 2011:

  • Liste des 27 marchés fermiers de l’île
  • Les neuf meilleurs étalages de vins dans les restaurants de Manhattan
  • Visite d’un magasin de livres de cuisine usagés
  • Exposé sur les pleurotes
  • La triste réalité de l’emballage compostable
  • La danseuse étoile de Casse-noisette dévoile ses aliments préférés
  • Portrait d’une artiste qui a recréé Manhattan en pain d’épice

Tout à fait le type de contenu qui me plaît. À quand une version pour le Québec/Montréal? Qui se lance avec moi?

Petit-déjeuner au lit au Sooke Harbour House

Petit-déjeuner au lit au Sooke Harbour House

Tuyau bouffe du jour : petit-déjeuner au lit servi dans aux chambres pour TOUS les clients du Sooke Harbour house. Cette auberge a véritablement une « âme ». Sinclair Philip, copropriétaire avec sa femme Frédérique est le représentant pour Slow Food Canada à l’international. J’ai souvent entendu parlé de son auberge (Gold List, World’s Best Places to stay, Conde Nast 2009) et je me disais que cela ne pouvait pas être aussi fantastique que tout ce qu’on en disait. J’ai été éblouie sur toute la ligne. Chaque chambre est unique et est décorée avec une thématique. Le Sooke, ouvert depuis 1979, a toujours servi des produits de la région bien avant le courant saisonnier/local/bio. Toutes les plantes sur leur terrain sont comestibles. Le fenouil et le romarin y poussent comme des mauvaises herbes. Manger à leur table est une expérience inoubliable. Épicuriens confirmés, ils ont même la « chambre du chef » où tous les accessoires sont en lien avec la cuisine.

À visiter une fois dans sa vie.

J’en ai parlé plus longuement sur Canoe.
 
Pour en savoir plus long sur la philosophie qui se cache derrière le Sooke, Marie-Julie Gagnon a écrit un très beau papier sur son expérience.

 

[nggallery id=33]