Select Page
Marché Artisans, prêt-à-manger Le Fairmont Reine Élizabeth

Marché Artisans, prêt-à-manger Le Fairmont Reine Élizabeth

marche artisans

 

Lors des rénovations majeures au Le Fairmont Reine Élizabeth (l’hôtel a été fermé pendant un an!), les concepteurs ont eu la bonne idée d’intégrer un marché/prêt-à-manger dans la nouvelle mouture de l’hôtel. Ce Marché Artisans (900 René-Lévesque, Montréal, 514-954-2882) se veut à la fois pour les touristes séjournant quelques étages plus haut que pour les Montréalais qui travaillent ou vivent autour. On y retrouve donc une portion épicerie avec produits frais, grande sélection de viandes et une portion prêt-à-manger avec plusieurs options allant du sandwich à l’assiette de rôti de bœuf.

marche artisans 4

Plusieurs options pour emporter pour le lunch

 

Cet espace est une très bonne idée dans notre centre-ville assez ennuyant côté « concepts gastronomiques » et assurément nécessaire dans une ville de foodies comme Montréal. Mon seul petit bémol, j’aurais aimé y voir encore plus de produits québécois. Dans un contexte touristique, cela serait chouette de voir un pan de mur avec des suggestions cadeaux de produits d’ici par exemple.

marche artisans 6

Mais grande sélection de fromages québécois

 

C’est immense et j’espère que les foules accourront rapidement parce qu’il faut beaucoup de ventes pour rouler autant de produits. Allez-y donc faire un tour.

 

marche artisans 8

Le repas que j’ai acheté pour emporter: morue, purée de patates douces et légumes grillés.

Bouffe Dave Plant Food et Kamehameha : deux nouvelles adresses dans le Village

Bouffe Dave Plant Food et Kamehameha : deux nouvelles adresses dans le Village

Alors qu’elles ne sont pas légion, deux nouvelles adresses rafraîchissantes dans le Village. Parfait pour les résidents du coin et les nombreux employés avoisinants (Radio-Canada ou TVA). D’ailleurs les deux ont été conçues avec des plats pour emporter et pour manger sur place avec quelques tables.

Bouffe dave plant

Bons desserts ou, comme cela ouvre à 7h30, cannelés et muffins pour déjeuner.

Bouffe dave plant 3

Quelques tables au Bouffe Dave Plant Food

 

D’abord Bouffe Dave Plant Food (1206 Boul de Maisonneuve E, Montréal, (438) 862-6619). Un charmant comptoir où l’on retrouve les 3 « S » (salades, soupes, sandwichs) et plusieurs desserts appétissants (biscuit gingembre très moelleux, miam). Le chef Dave Plant (Les 400 Coups, Taverne Dominion) s’est inspiré d’un comptoir d’Ottolenghi à Londres. Beaucoup aimé la salade de chou et le sandwich/focaccia aux lentilles.

 

kamehameha 2

Au Kamehameha, le poke classique (appelé ici Waikiki): thon, edamame, avocat, concombre, radis.

 

kamehameha 4

Mon bol manquait un peu d’assaisonnements. Ce n’est que plus tard que j’ai vu les sauces à notre disposition dans le réfrigérateur. Vous le saurez!

 

Sur Sainte-Catherine, le nouveau venu est le Kamehameha Snack-Bar (1190 Rue Sainte-Catherine E, Montréal, 514 303-0550). Comme son nom l’indique, nous sommes ici à Hawaï (Aloha!). Ceux qui sont aussi proprios du vietnamien Red Tiger, servent principalement des bols de poke (poisson marinés). Chouette déco inspirée des années 80 (par ici le rose et le gris souris). Léger et estival.

 

kamehameha 3

LE vrai plat typique hawaïen: le musubi. Un “sushi” de spam que les autochtones hawaïens mangent pour déjeuner.

Kamehameha

L’espace en long du Kamehameha

 

Sur la photo principale, le comptoir de salades de Bouffe Dave Plant Food.

 

Kozu et son tataki de thon rouge

Kozu et son tataki de thon rouge

Tuyau bouffe du jour : tataki de thon rouge mariné du nouveau Kozu (500 Rue Rachel E, Montréal, (514) 524-4446). Voici le petit frère du Jatoba et encore ici on mange d’excellents plats de poisson signés du même chef Olivier Vigneault. Ce tataki est un plat parfaitement balancé avec ses champignons shimiji certains marinés au soya et d’autres au wasabi et les échalotes croustillantes.

 

kozu restaurant

Beaucoup aimé leur Kozu slaw et leur « salade » de pommes de terre. Un plat qui ressemble à celui de chez Qing Hua, mais avec d’autres assaisonnements. Très réussi.

 

La Kozu slaw (Inspirée de la salade de chou, mais mangue, papaye verte et concombre)

La Kozu slaw (Inspirée de la salade de chou, mais au lieu du chou, il y a de la mangue, papaye verte et concombre)

 

La "salade" juliennes de pommes de terre

La “salade” juliennes de pommes de terre

Cette brasserie asiatique (on y trouve des plats d’inspirations chinoises et japonaises) possède un magnifique décor et propose une carte avec des plats à partager à 2 ou plusieurs. C’est un bel endroit pour aller en petit groupe. D’ailleurs si vous avez envie de faire la totale, on sert le menu au complet pour 6 personnes pour 400$. J’y ai aussi bu un très bon mocktail.

 

Cela fait trois jours que c’est officiellement ouvert et on refuse déjà beaucoup de gens. Donc, vaut mieux réserver.

 

Mon bémol, sur 31 plats, il n'y a que 2 choix de desserts. Je sais que c'est une brasserie japonaise, mais cela aurait chouette d'explorer des saveurs asiatiques avec du sucré.

Mon bémol, sur 31 plats, il n’y a que 2 choix de desserts. Je sais que c’est une brasserie japonaise, mais cela aurait chouette d’explorer des saveurs asiatiques avec du sucré.

 

Ce billet a été rédigé suite à une invitation du Kozu.

Le nouveau Cadet: ses falafels + échine de porc

Le nouveau Cadet: ses falafels + échine de porc

Tuyau bouffe du jour : les falafels et échine de porc du nouveau restaurant Le Cadet (1431 Boul St-Laurent, Montréal, (514) 903-1631). Le petit frère du Bouillon Bilk (le nom est bien choisi!) est à un jet de pierre de son fraternel. Comme chez lui, on propose une cuisine du chez exécutif et copropriétaire François Nadon. Des plats entre deux tailles (entrée et plat principal) sont proposés dans ce grand espace. Plusieurs poissons-fruits de mer au menu, dont un bon ceviche de pétoncles et piments cerises. J’ai bien aimé l’idée des morceaux de falafels avec des tranches de porc et pois et raisins. Original et savoureux.

 

cadet restaurant

Ceviche de pétoncles, piments cerises, concombre

 

J’ai bien aimé l’idée des morceaux de falafels avec des tranches de porc et pois et raisins. Original et savoureux. Une carte des vins avec plusieurs vins nature au menu (donc du champagne Vouette et Sorbée, mon préféré!).

 

cadet restaurant 2

Un plat de pâtes que l’on de plus en plus à Montréal depuis un an: des spätzels. Ici, un peu à la libanaise, avec labneh, pistaches et brocolis

 

À noter que le restaurant est ouvert tous les jours de la semaine entre 16h30 et 1h. Une bonne option lorsqu’il est tard et qu’on a un petit creux au centre-ville.

 

cadet restaurant 3

Gâteau au chocolat Dulcey (pour 2!)

 

 

La République Dominicaine au Manoir Hovey

La République Dominicaine au Manoir Hovey

Le Manoir Hovey invitait cette semaine le chef d’un autre Relais &Château, celui de l’Eden Roc à Cap Cana en République Dominicaine. Gianluca Re Fraschini a donc préparé un repas à quatre mains en compagnie du chef hôte Francis Wolf. La soirée a commencé avec un cocktail (allo le rhum!) et des musiciens jouant des airs des Caraïbes. C’était rigolo d’entendre des airs de merengue devant les conifères du lac Massawippi !

20160630_183100

La soirée s’est poursuivie avec plusieurs ingrédients de la République et la touche bien particulière de Wolf  (ses assiettes sont toujours lumineuses) pour  la présentation de Wolf. Voici ce que l’on a mangé.

20160630_184237

Hors-d’oeuvres sur la terrasse

20160630_201051

Soupe petits pois et avocat

Filet de dorade et pois d’Angole, sauce vierge à l’estragon

Filet de dorade et pois d’Angole, sauce vierge à l’estragon

20160630_221224

Crumble de chocolat dominicain, fruits tropicaux et sorbet de pastèque

 

Sur la photo principale: Tartare de thon et dorade rouge au citron vert et à la coriandre, fruit de la passion et pain de yuka.

 

Ce billet a été écrit à la suite d’une invitation du Manoir Hovey.

Le carpaccio de pétoncles du nouveau Jellyfish

Le carpaccio de pétoncles du nouveau Jellyfish

Tuyau bouffe du jour : carpaccio de pétoncles, lime, pommes vertes et jalapeño au nouveau restaurant Jellyfish (626 Marguerite d’Youville, Montréal, (514) 303-0908). Ce nouveau venu dans la cité du Multimédia a un jeune chef aux commandes, Mathieu Masson Duceppe. Très bonne exécution, il n’a que 23 ans, faudra surveiller sa carrière de près.

jellyfish 5

Carottes charbon, ricotta au miel et croûtons

 

J’ai bien aimé ce grand espace avec un bar central et un sommelier bien allumé (Simon Duval).

jellyfish 2

Même si le nom évoque le poisson, la moitié du menu contient de la viande. Dans les assiettes, des mélanges intéressants comme un tataki de canard « reese » avec une sauce arachide et une sauce chocolat, ou les dattes Medjool avec une sauce tomate (alors qu’on les sert habituellement avec un élément sucré et non acide).

Chou-fleur césar avec pancetta et câpres. Belle idée.

Chou-fleur césar avec pancetta et câpres. Belle idée.

Dattes avec chèvre et sauce tomate

Dattes avec chèvre et sauce tomate

 

Ce tuyau bouffe a été rédigé à la suite d’une invitation du Jellyfish.